Menu

Manon et Timo, une formation seine-et-marnaise

Timo vient de rentrer de sa tournée australienne qui s’est ponctuée par un excellent résultat, en l’occurrence une ½ finale en simple Junior de l’Open d’Australie. L’année dernière, à cette même date, Manon atteignait elle, les ¼ de finale de ce même tournoi. Loin d’être une fin en soi, tant le chemin est encore long et complexe avant que nos jeunes seine-et-marnais ne concrétisent réellement leur rêve, ce que nous souhaitons ardemment, en performant sur le circuit professionnel senior jusqu’au plus haut niveau et vers les meilleurs résultats, il n’en reste pas moins que ces performances viennent valider la première étape d’un parcours singulier qui les a vu progresser et évoluer depuis plus de 10 ans au sein du Comité de Seine-et-Marne.

Les premiers responsables de ces succès, ce sont eux bien entendus, ainsi que leur proche environnement, parents en tête, qui les ont accompagnés de la meilleure des manières. Tous les deux ont également pu bénéficier d’un cadre adapté à leur épanouissement, tourné vers des objectifs ambitieux et qui s’est au fil du temps et de leur progression, individualisé au maximum au regard des besoins de chacun.

Ce cadre, c’est l’ex Ligue de Seine-et-Marne, aujourd’hui le Comité qui l’a pensé, validé et fixé. Les moyens mis en œuvre pour que s’expriment Manon et Timo pour le mieux, l’ont été grâce aux choix réalisés par D. HETTE, Président du Comité, et son équipe, à savoir notamment le fait d’avoir permis le « détachement » quasiment intégral, lorsque cela s’est senti nécessaire notamment ces 3 dernières années, de 3 des cadres du Comité sur l’entraînement de Manon et Timo, leurs entraîneurs de toujours, François MOTTIER et Stéphane SARDA pour Manon et Fx PAULIN et Stéphane pour Timo.

Ces derniers, dans le cadre de leurs missions fédérales, ont d’abord été attirés par quelques détails qui se dégageaient des attitudes et des regards de Manon et Timo, lors d’actions de repérage alors qu’ils n’avaient pas encore 7 ans. Ils ont ensuite pris en charge, en partenariat avec les clubs respectifs des enfants, Le Mée s/ Seine pour Manon et Bussy pour Timo, l’entraînement des enfants sur les court de Croissy Beaubourg. Des entraînements qui se sont principalement organisés de manière collective dans un 1er temps, avec d’autres jeunes enfants de leur niveau dont certain(e)s jouent actuellement également le circuit ITF Junior, puis se sont orientés vers plus d’individualisation, notamment après 12 ans.

Le travail réalisé en groupe durant leurs jeunes années, notamment en binôme, a permis une belle émulation dans un esprit de concurrence sain. La valorisation des progrès techniques, physiques et comportementaux ont toujours été mise en avant, notamment au regard des objectifs fixés sur les court et moyen termes. Côté physique, la priorité a toujours été de progresser et d’évoluer régulièrement. La santé des enfants et l’écoute accordée à leur état de forme furent privilégiées.

La principale préoccupation des cadres a toujours été de s’adapter à l’évolution des enfants. Le temps leur a toujours été laissé afin qu’ils prennent conscience, progressivement, du rôle moteur qu’ils devaient tenir dans leur projet, tout en devenant de plus en plus autonomes. C’est dans cette optique qu’ils ont chaque jour façonné un cadre modelé aux joueurs et développé des relations privilégiées, basées sur une confiance totale et sur une connaissance approfondie des enfants et de leur environnement. De ce fait, la confiance et le respect ont toujours été inébranlables entre les parties et notamment les parents. Les entraîneurs n’ont jamais compté le temps passé à organiser le cadre et mettre en œuvre les moyens nécessaires à la progression des joueurs. Ce fut un investissement collectif de tous les instants.

Ces résultats ont donc conforté les choix faits par le Comité en termes d’encadrement et d’investissement financier. Aussi, Daniel et son équipe n’ont jamais cessé de « croire » en ces projets forts en maintenant et en développant les moyens évoqués ici.

A noter également que Manon, depuis 3 ans et Timo, depuis 2, ont pu compter sur le soutien de la Fédération ainsi que celui de la Ligue IDF à travers des aides qu’elles leur ont apportées au regard du classement international qu’ils ont pu obtenir grâce à leurs performances.

Le soutien du Comité, à travers la mise à disposition de ses entraîneurs, les choix réalisés pour accompagner le projet des enfants de manière prioritaire, s’est par ailleurs toujours manifesté dans un cadre de proximité, bienveillant, reposant sur de saines relations humaines. Et c’est peut-être bien là que se traduit la plus grande satisfaction autour de cet accompagnement de 10 années : la faculté qu’ont eu tous les acteurs du projet à ancrer une relation privilégiée pour établir un fort climat de confiance qui a permis de surmonter les nombreux obstacles et difficultés qui se sont dressés tout au long du parcours de Manon et Timo jusqu’à ces premiers résultats prometteurs, étape incontournable dans la longue et difficile quête dans laquelle se sont engagés ces derniers, vers le plus haut niveau.